Arbre généalogique illustré

BREQUIN Jean Baptiste.jpg

Jean Baptiste « Jean Baptiste BREQUIN de DEMENGE » BREQUINÂge : 72 ans17121785

Nom
Jean Baptiste « Jean Baptiste BREQUIN de DEMENGE » BREQUIN
Prénom(s)
Jean Baptiste
Surnom
Jean Baptiste BREQUIN de DEMENGE
Nom de famille
BREQUIN
Naissance 10 août 1712 25 27

Décès du pèreJoseph BREQUIN
8 septembre 1714 (Âge 2 ans)
Profession
Officier lorrain-autrichien, ingénieur militaire stratégique

Personne associée : Louis Antoine Charles de BEAUVAURelation
Note : Il suit le Marquis de Beauvau de Fléville à Paris puis en Prusse. Il a un rôle très important auprès du Duc de Lorraine François III (devenu François Ier). Il conçoit les plans des machines hydrauliques du château de Schönbrunn. Il est parmi les 25000 lorrains partis à la Cour d'Autriche.

Roi de France 1 septembre 1715 (Âge 3 ans)

Note : Louis XV le Bien-Aimé
Note : Louis-XV.jpg
Décès du grand-père paternelDidier BREQUIN
31 janvier 1716 (Âge 3 ans)
Décès de la mèreBarbe ULRY
1721 (Âge 8 ans)

MariageMarie Nicolle CHEDVILLEAfficher cette famille
vers 1751 (Âge 38 ans)
Note : Le Couple a eu six Enfants, dont seuls les deux Filles, Marie-Anne et Marie-Thérèse ont atteint l'âge Adulte
Naissance d’une fille
#1
Marie Anne « Marie Anne BREQUIN de DEMENGE » BREQUIN
18 avril 1756 (Âge 43 ans)

Roi de France 10 mai 1774 (Âge 61 ans)

Note : Louis XVI
Note : Louis-XVI.jpg
Décès 9 janvier 1785 (Âge 72 ans)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
Joseph BREQUIN
Naissance : 17 septembre 1686 42 41Acraignes (Frolois) (54)
Profession : Maistre boulanger1714Acraignes (Frolois) (54)
Décès : 8 septembre 1714Acraignes (Frolois) (54)
mère
Mariage : 4 mars 1710Frolois (54), Meurthe-et-Moselle, Grand Est, FRANCE
2 ans
lui
Famille avec Marie Nicolle CHEDVILLE - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : vers 1751Lunéville (54), Meurthe-et-Moselle, Grand Est, FRANCE
enfant
fille
fille

Mariage

Le Couple a eu six Enfants, dont seuls les deux Filles, Marie-Anne et Marie-Thérèse ont atteint l'âge Adulte

Profession

Il suit le Marquis de Beauvau de Fléville à Paris puis en Prusse. Il a un rôle très important auprès du Duc de Lorraine François III (devenu François Ier). Il conçoit les plans des machines hydrauliques du château de Schönbrunn. Il est parmi les 25000 lorrains partis à la Cour d'Autriche.